L'actualité de la formation

Accueil de chercheurs sur les projets soutenus

La fondation propose l'accueil de chercheurs et scientifiques de haut niveau, internationalement reconnus pour des séjours de quelques mois ou plus, ainsi que des post-doctorants pour de plus longs séjours...

en savoir plus

Bourse Amelia Earhart

La fondation STAE est partenaire dans l'attribution des bourses "Zonta Amelia Earhart Fellowship"

en savoir plus

Projets soutenus

 

Systèmes Embarqués : Matériaux et structures

Assemblage - Revêtement - Corrosion - Stabilité des structures, Volet " Stabilité des structures " (ARCS)

  • Nom du projet : ARCS
  • Le projet ARCS présente quatre axes principaux :

    1 - L'étude des effets environnementaux couplés, effet hydrique, thermique et mécanique sur les propriétés mécaniques des interfaces dans les stratifiés composites du type carbone/époxy utilisés dans les structures aéronautiques.
    2 - L'engagement d'une démarche en partie expérimentale mais pour l'essentiel théorique permettant de simuler l'effet des contraintes appliquées sur la cinétique de décomposition spinodale des solutions solides Fe-Cr.
    3 - L'anisotropie du coefficient de dilatation des cristaux de structure hexagonale (Zr, Ti, Zn) qui provoque, lors du refroidissement des polycristaux, des incompatibilités de déformation inter cristaux.
    4 - L'amélioration de la compréhension du comportement des superalliages à base nickel à des températures au-delà de 1000°C.
  • Date de démarrage : 12/06/2009
  • Durée du projet : 24 mois
  • Thème : Défis aéronautiques
  • Porteur : Eric ANDRIEU
  • Appartenance : CIRIMAT (CNRS/UPS/INP) (CIRIMAT (CNRS/UPS/INP))
  • Partenaires : CEMES, CIRIMAT (CNRS/UPS/INP), CROMEP, ICA, LGP
  • A noter : Le séminaire de restitution du projet ARCS s'est tenu le 3 mars 2012, à l'ENSIACET.
  • En savoir plus :
    Télécharger le document : 1.57 Mo

Electroactive Morphing for Micro-AirVehicles (EMMAV)

  • Nom du projet : EMMAV
  • Ce projet pluridisciplinaire s'inscrit dans le contexte d'une synergie entre les recherches menées dans le domaine des matériaux intelligents, des nouvelles approches de modélisation de l'interaction fluide-structure et des nouvelles approches expérimentales de démonstrateur électroactif d'aéronefs.
    L'objectif principal du projet est l'optimisation des performances des drones en régime de fonctionnement réel grâce à l'application concrète des concepts du morphing. L'avènement de microvéhicules impose dès le stade de l'avant-projet la conception du système électroactif de l'aéronef.
  • Date de démarrage : 05/06/2009
  • Durée du projet : 36 mois (démarrage 2009)
  • Thème : Défis aéronautiques
  • Porteur : Marianna BRAZA
  • Appartenance : IMFT (IMFT)
  • Partenaires : IMFT, ISAE, LAPLACE (UPS/CNRS/INP)
  • A noter : Le séminaire de restitution du projet EMMAV s'est tenu le 20 février 2013 à l'IMFT.
  • En savoir plus :
    Télécharger le document : 1.16 Mo

Intégration de capteurs de détection dans les matériaux composites, caractérisation de l'influence sur la santé matière et sur le comportement mécanique des composites(I2MC)

  • Nom du projet : I2MC
  • Les objectifs du projet I2MC sont :
    - L'Intégration de capteurs de détection dans les matériaux composites, caractérisation de l'influence sur la santé matière et le comportement mécanique des composites.
    - La maîtrise des matériaux composites pour des pièces de structure est un enjeu majeur pour les prochaines générations de véhicules terrestres, maritimes et aériens. Leurs performances sont déjà remarquables (légèreté, rigidité) mais il convient d'assurer une fabrication exempte de défaut, et de surveiller l'apparition d'effets de fatigue.

    L'originalité du projet est de proposer une instrumentation à coeur du matériau par des puces de silicium très miniaturisées (de quelques millimètres carrés, et de quelques centaines de microns d'épaisseur, et multi sensorielles (température, contrainte, propriétés électriques,...).
  • Date de démarrage : 10/02/2009
  • Durée du projet : 36 mois (démarrage 2009)
  • Thème : Capteurs et instrumentation
  • Porteur : Robert BAZER-BACHI
  • Appartenance : IRAP (IRAP)
  • Partenaires : ICA, IRAP, LAAS, PHASE
  • A noter : Le séminaire de restitution du projet I2MC s'est tenu le 21 juin 2012, à l'IUT Rangueil.
  • En savoir plus :
    Télécharger le document : 2.05 Mo

Morphing Electroactif : DYNAMORPH

  • Nom du projet : DYNAMORPH
  • Le projet DYNAMORPH vise à l'élaboration d'un démonstrateur générique pour l'optimisation de forme à travers le concept de Morphing électroactif appliqué aux bords de fuite " intelligents " des ailerons de la prochaine génération, et sur les pales actives de mini-rotors.
    Cette optimisation sera basée sur l'utilisation de matériaux électroactifs répartis sous la " peau " de la surface portante pour atteindre une forme optimale pendant le vol.
    Ce concept très novateur a pour objectif d'améliorer les performances aérodynamiques des véhicules aériens par l'atténuation du flottement, la séparation des vibrations hautes-fréquences et du bruit aérodynamique. Les concepts de morphing seront étudiés selon trois étapes correspondant à des échelles de temps lentes et grandes déformations, des échelles de temps rapides et faible déformation, ainsi que l'hybridation des deux étapes précédentes.
    La réalisation du démonstrateur s'appuie sur une triple approche :
    - La modélisation Hi-Fi (Haute-Fidélité) de l'interaction fluide-structure, y compris les propriété structurales des matériaux intelligents et modélisation d'ordre réduit),
    - La simulation numérique CFDSM (Computational Fluid Dynamics-Structural Mechanics),
    - L'étude expérimentale (démonstrateur) sur les configurations génériques des structures actives au moyen de l'activation de " Controller Design " en temps réel et en mode dynamique.
  • Date de démarrage : 24/05/2012
  • Durée du projet : 2012-2014
  • Thème : Défis aéronautiques
  • Porteur : Marianna Braza
  • Appartenance : IMFT
  • Partenaires : IMFT, IMT (CNRS/UPS/INSA/UT1/UT2), ISAE, LAPLACE (UPS/CNRS/INP), ONERA
  • En savoir plus :
    Télécharger le document : 897.39 Ko

Optimisation d'un système couplé fluide-structure représentant une aile flexible (OSYCAF)

  • Nom du projet : OSYCAF
  • Ce projet a pour objectif de concevoir une méthodologie collaborative et distribuée pour l'optimisation multidisciplinaire dans le contexte de l'aéronautique. L'activité de recherche du projet se consacre à l'optimisation d'un système couplé décrivant le comportement et l'interaction fluide-structure d'une aile d'avion.
    L'approche unifiée ou intégrée d'un couplage des deux disciplines (CFD et CMS) au sein d'un processus industriel totalement automatique appliqué à un avion complet est un objectif à long terme. Ce projet est une étape importante dans la réalisation de cet objectif.
  • Date de démarrage : 29/04/2009
  • Durée du projet : 36 mois (démarrage 2009)
  • Thème : Autre
  • Porteur : Marc MONTAGNAC
  • Appartenance : CERFACS (CERFACS)
  • Partenaires : CERFACS, DMSM, DTIM, IMT (CNRS/UPS/INSA/UT1/UT2)
  • A noter : Le séminaire de restitution du projet OSYCAF s'est tenu le 5 juin 2013, au CERFACS, Toulouse.
  • En savoir plus :
    Télécharger le document : 2.05 Mo

Systèmes Embarqués : Dispositifs innovants

Capteurs spatiaux pour l'astrophysique : électroniques intégrées durcies (CASA)

  • Nom du projet : CASA
  • L'étude et le suivi de l'environnement ionisé de la Terre et du Soleil sont perturbés par des précipitations intenses de particules qui nécessitent de réaliser une mesure in situ sophistiquée de ces particules chargées énergétiques (électrons et ions). L'objet du projet CASA, qui associe l'IRAP et le LAAS, est de développer des systèmes intégrés d'instrumentation multivoies en technologie CMOS pour la mesure de particules en environnement spatial. Au delà du succès technique des réalisations obtenues pendant le déroulement du projet (novembre 2008 à septembre 2011), CASA a permis de construire un savoir-faire commun, qui doit être pérennisé, entre utilisateurs de détecteurs et développeurs de circuits électroniques.
  • Date de démarrage : 29/03/2008
  • Durée du projet : 36 mois (démarrage 2008)
  • Thème : Capteurs et instrumentation
  • Porteur : Jean-André Sauvaud
  • Appartenance : IRAP (IRAP)
  • Partenaire : LAAS
  • A noter : Le séminaire de restitution du projet CASA s'est tenu le 29 septembre 2011, au LAAS-CNRS.
  • En savoir plus :
    Télécharger le document : 1.16 Mo

Imageur diffractif de FRESNEL : validation sol dans l'UV (FDAI-UV)

  • Nom du projet : FDAI-UV
  • L'objectif est de développer la technique de diffraction de Fresnel à l'astronomie spatiale.
    L'Imageur Diffractif de Fresnel est un concept innovant de télescope spatial à très haute résolution angulaire et à haute dynamique destiné à l'astrophysique. Initialement prévu pour la spectro-imagerie de planètes extra-solaires (exoplanètes), le potentiel de cet instrument est en fait relativement large. Son domaine d'application se rapproche de celui d'un télescope traditionnel avec les spécificités suivantes : Il forme des images à très haute dynamique pour les objets compacts exigeant une grande résolution angulaire; il possède un champ de vue instantané bien plus important qu'un interféromètre classique ; il peut travailler dans des longueurs d'onde allant de l'Ultra-Violet profond (120 nanomètres) jusqu'à l'infrarouge moyen (5 microns).
  • Date de démarrage : 10/02/2009
  • Durée du projet : 24 mois
  • Thème : Capteurs et instrumentation
  • Porteur : Laurent KOECHLIN
  • Appartenance : IRAP (IRAP)
  • A noter : Le séminaire de restitution du projet FDAI-UV s'est tenu le 6 juin 2011, à l'Observatoire Midi-Pyrénées.
  • En savoir plus :
    Télécharger le document : 1.22 Mo

Modélisation des interactions microondes/plasma pour applications aérospatiales (PLASMAX)

  • Nom du projet : PLASMAX
  • Pendant près de trois ans, des chercheurs de l'ONERA, de l'Institut de mathématiques de Toulouse et du Laboratoire Laplace ont conjugué leurs recherches dans le cadre de ce projet.
    L'objet de PLASMAX : développer des modèles relatifs aux interactions micro-ondes/plasmas en passant par une résolution couplée des équations de l'électromagnétisme et de la mécanique des fluides. Les applications envisagées concernent en particulier :
    - la conception de nouveaux dispositifs hyperfréquence reconfigurables en exploitant la possibilité de contrôler la conductivité et/ou la permittivité d'un plasma localisé ;
    - une meilleure compréhension des mécanismes de claquage dans l'air ou dans un gaz basse pression et son exploitation potentielle pour la protection d'une électronique sensible contre les agressions électromagnétiques ;
    - l'étude de l'influence des matériaux dans l'effet multipactor.
  • Date de démarrage : 07/03/2008
  • Durée du projet : 36 mois (démarrage 2008)
  • Thème : Simulation et modélisation
  • Porteur : Florent Christophe
  • Appartenance : ONERA
  • Partenaires : IMT (CNRS/UPS/INSA/UT1/UT2), LAME (UPS/INPT), LAPLACE (UPS/CNRS/INP)
  • A noter : Le séminaire de restitution du projet PLASMAX s'est tenu le 6 octobre 2012, à l'ONERA.
  • En savoir plus :
    Télécharger le document : 324.16 Ko

Systèmes miniaturisés intelligents pour l'aéronautique et l'espace (SYMIAE)

  • Nom du projet : SYMIAE
  • Il s'agit de concevoir une nouvelle génération de puces électroniques, de dimensions millimétriques, susceptibles de permettre le développement de capteurs ou d'émetteurs miniaturisés de signaux divers. Les applications poursuivies concernent des réseaux de senseurs "sans fils" pour des systèmes de suivi médicaux ou environnementaux, et des réseaux de communications à haut débits ou encore des imageurs à haute résolution, en ondes millimétriques.
  • Date de démarrage : 07/03/2008
  • Durée du projet : 36 mois (démarrage 2008)
  • Thème : Systèmes embarqués
  • Porteur : Robert Plana
  • Appartenance : LAAS (CNRS)
  • Partenaires : CIRIMAT (CNRS/UPS/INP), LAPLACE (UPS/CNRS/INP)
  • A noter : Le séminaire de restitution du projet SYMIAE s'est tenu le 4 juillet 2011, au LAAS-CNRS.
  • En savoir plus :
    Télécharger le document : 3.12 Mo

Systèmes Embarqués : Cyber-Systèmes

Basic Research in System Engineering (BRiefcaSE)

  • Nom du projet : BRIEFCASE
  • Le projet BRiefcaSE (Basic Research in System Engineering) regroupe les partenaires du chantier Ingénierie Formelle des Systèmes Embarqués (IFSE).
    Il s'agit d'un projet de recherche amont focalisé sur des méthodes qui participent à la mise au point des systèmes embarqués critiques.
    Le projet s'adosse àune " boîte " d'outils théoriques tels que : la logique; la preuve ; le model-checking ; les techniques de raffinement ou de vérification compositionnelle ; la transformation de modèles et leurs preuves de correction ... Il vise également à produire un support théorique à des activités de vérification supportées dans des ateliers de conception de systèmes embarqués tels que Topcased.
    Le projet se focalise sur des verrous importants pour l'intégration des techniques formelles à l'intérieur d'un processus d'ingénierie système : la formalisation et la vérification des exigences ; l'analyse et le support pour le retour des vérifications et l'analyse de contre-exemples ; l'exploitation de méthodes formelles pour le développement de systèmes ; le développement orienté modèles et la vérification de la transformation de modèles ; le passage à l'échelle dans le cadre des activités de test, de model-checking et de vérification de programmes.
  • Date de démarrage : 02/01/2013
  • Durée du projet : 2013-2015
  • Thème : Systèmes embarqués
  • Porteur : Marc PANTEL
  • Appartenance : IRIT
  • Partenaires : IRIT, LAAS, ONERA
  • En savoir plus :
    Télécharger le document : 873.36 Ko

Robots et systèmes auto-adaptatifs communicants embarqués (ROSACE)

  • Nom du projet : ROSACE
  • L'objectif du projet ROSACE est de concevoir une plate-forme de recherche et de développements
    expérimentaux comportant des systèmes (robots aériens ou terrestres et agents logiciels) autonomes communicants, auto-adaptatifs, et coopérants.
    Les propriétés recherchées sont l'autonomie, l'auto-adaptation, la reconfiguration, la robustesse à différents niveaux tels que dans les couches basses de transport d'information, au niveau middleware (composants), au niveau du comportement des robots.
  • Date de démarrage : 10/04/2008
  • Durée du projet : 48 mois (démarrage 2008)
  • Thème : Systèmes embarqués
  • Porteur : Rachid Alami
  • Appartenance : LAAS (CNRS)
  • Partenaires : CERT, IRIT, ONERA
  • En savoir plus :
    Télécharger le document : 1.14 Mo

Time-oriented critical systems (TOAST)

  • Nom du projet : TOAST
  • Ce projet s'inscrit dans le cadre du chantier TORRENTS (Time ORiented Reliable Embedded NeTworked Systems)

    Les objectifs de TOAST sont d'étudier les possibilités d'orchestration de l'approche orientée par le temps sur un système distribué constitué de noeuds de calcul élémentaires organisés autour d'un bus temps réel.

    Trois axes :
    - Langages de spécification/programmation à sémantique dirigée par le temps.
    - Plateformes : noeuds de calcul et couches exécutives (OS et middleware).
    - Compilation et implantation de modèles dirigés par le temps.
  • Date de démarrage : 23/11/2011
  • Porteur : Christine Rochange
  • Appartenance : IRIT (IRIT)
  • Partenaires : IRIT, ISAE, LAAS, ONERA
  • En savoir plus :
    Télécharger le document : 1.21 Mo

Systèmes Complexes : Simulations Multi

Agrégation d'échelles pour les processus de mélange et de transport (AGREMEL)

  • Nom du projet : AGREMEL
  • L'objectif de ce projet est de développer des méthodes numériques permettant de simuler des phénomènes d'échelles différentes tout en conservant des coûts de calculs abordables. La méthode récente d'éléments finis multi-échelles permet de résoudre ce paradigme pour les phénomènes qui se laissent modéliser par des équations linéaires. Son extension aux équations faiblement non linéaires ainsi qu'aux phénomènes très non linéaires comme la turbulence dans les écoulements fluides est un défi dont les retombées potentielles sont grandes.
  • Date de démarrage : 29/09/2011
  • Thème : Simulations Multi
  • Porteur : Olivier Thual
  • Appartenance : IMFT (IMFT)
  • Partenaire : IMT (CNRS/UPS/INSA/UT1/UT2)
  • En savoir plus :
    Télécharger le document : 2.37 Mo

Systèmes Complexes : Assimilation de données

Assimilation de données pour le système couplé terre – atmosphère – océan (ADTAO)

  • Nom du projet : ADTAO
  • L'objectif du projet ADTAO est de construire la nouvelle génération de systèmes opérationnels pour l'assimilation de données, grâce à une meilleure modélisation des erreurs dynamiques au sein des systèmes concernés. La taille de ces systèmes (plusieurs millions de degrés de liberté), leur forte non-linéarité, la présence de phénomènes multi-échelle, mais aussi la vocation de l'ensemble des partenaires de créer des systèmes opérationnels performants, font de ce projet un défi, tant du point de vue de la modélisation, que de la simulation et de l'algorithmie sur calculateurs à hautes performances. Une amélioration des capacités de description et de prévision dans le système Terre Océan-Atmosphère aura des conséquences sociétales importantes sur la compréhension et la prévision du système couplé.
  • Date de démarrage : 26/06/2009
  • Durée du projet : 36 mois (démarrage 2009)
  • Thème : Simulation et modélisation
  • Porteur : Michel DAYDE (IRIT) - Serge GRATTON (CERFACS)
  • Appartenance : IRIT (CERFACS, IRIT)
  • Partenaires : CERFACS, CNRM (Météo-France/CNRS), IRAP, IRIT
  • A noter : Le séminaire de restitution du projet ADTAO s'est tenu le 24 juillet 2013, au CERFACS.
  • En savoir plus :
    Télécharger le document : 518.87 Ko

Filtrage stochastique pour problèmes non linéaires de grande taille et applications à l'assimilation des observations en grandeur réelle (FILAOS)

  • Nom du projet : FILAOS
  • Le projet se propose de regrouper des experts reconnus en modélisation dans le domaine de l'observation de la terre avec des experts en construction aéronautique et en algorithmique pour proposer une nouvelle génération d'algorithmes d'assimilation de données. Le projet va particulièrement s'intéresser à une hybridation entre les approches variationnelles, issues de la théorie du contrôle, et les techniques ensemblistes provenant du filtrage de Kalman. Cette hybridation devrait permettre de mettre au point des algorithmes capables de réaliser des simulations efficaces sur des ordinateurs massivement parallèles, tout en offrant des indicateurs statistiques sur les erreurs d'analyse. Les nouveaux algorithmes, dont les propriétés auront été mathématiquement prouvées, seront mis à l'épreuve sur des exemples académiques, avant d'être utilisés dans les applications réelles du projet, qui sont liées à la Météorologie, à l'Océanographie, et à la Gravimétrie. Le projet sera aussi l'occasion d'appliquer l'assimilation de données à des résultats de calculs obtenus en conception aéronautique, et d'évaluer leur capacité prédictive sur des géométries, ou des conditions de vol voisines. Il s'agit dans ce dernier cas de tenter de réduire autant que possible l'appel à des simulateurs coûteux en ressource informatique, par l'utilisation de techniques d'interpolation statistiques largement éprouvées dans le domaine des Géosciences.
  • Date de démarrage : 20/03/2012
  • Thème : Assimilation des données
  • Porteur : Serge Gratton
  • Appartenance : IRIT (IRIT)
  • Partenaires : CERFACS, CNRM (Météo-France/CNRS), GET (UPS/CNRS/IRD), IMT (CNRS/UPS/INSA/UT1/UT2), IRIT
  • En savoir plus :
    Télécharger le document : 1.33 Mo

Pages : 1 2 >

 

Rechercher sur ce site

23 avenue Edouard Belin - CS 44013 - 31028 TOULOUSE Cedex 4 Tél. : 05 61 28 02 80 et 81 - Fax : 05 61 02 80 90